AU PAYS DES DROITS DE L'HOMME (France)
     

AU PAYS DES DROITS DE L'HOMME (France)

Depuis le démantèlement de la jungle de Calais en octobre 2016, des centaines de réfugiés ont sillonné la capitale faute de structure pour les accueillir. Regroupés pour la plupart dans des campements constitués de tentes comme celui du canal Saint-Martin à Jaurès ou celui de l'avenue de la Porte des Poissonniers, ils souffrent de vagues de froid, de températures négatives en hiver et de fortes chaleurs. de l'été. Les réfugiés semblent oubliés de tous et aucune solution n'est envisagée. Certaines associations civiques tentent de combler les lacunes de l'État en fournissant de la nourriture et des vêtements, mais la situation ne s'améliore pas et a même tendance à s'aggraver.